Bien choisir son canapé

Jour après jour vous découvrez et redécouvrez votre canapé, il vous accueille quelque soit l’heure, quelque soit votre humeur… Vous allez devoir en choisir un nouveau…

Choisissez une marque garante de qualité pour des sièges devant rester confortables et esthétiques pendant au moins 15 ans. La qualité de la structure, des garnissages et du tissus sont les paramètres essentiels à vérifier. La facilité d’entretien est aussi un point important tout comme la capacité du fabricant à assurer un SAV en cas d’incident.

Choisissez le confort attendu compte tenu de vos goûts, habitudes et activités. Les critères objectifs, gages de confort, sont la fermeté du coussin d’assise (de préférence 35 kG/m3) et l’assurance d’avoir, en position d’usage normale, les talons au sol. Comme vous choisirez aussi un canapé pour vous faire plaisir, vous serez attentifs à l’accueil de l’assise (mousse, fibre ou plume…), à l’accueil des coussins de dos (proche ou éloignés, fermes ou moelleux) et au maintient de la tête (assuré si la nuque est maintenue).

Choisissez le design (forme, couleur, matière…) qui vous plait. S’il devait y avoir un élément de décoration dans le salon ce serait le canapé (ou fauteuils). De part son encombrement et son positionnement dans la pièce il est un élément décoratif déterminant….Renouveler son canapé peut être aussi l’occasion de repenser l’agencement du salon, de le confirmer ou de l’imaginer différent. Le canapé doit être bien proportionné à la pièce et le choix, tant de la matière que de la teinte, ne doit se faire au hasard…

Associez la marque le confort et le design recherchés. Les combinaisons à tester peuvent être innombrables, aussi, pour faire « matcher » les 3 critères,  l’assistance d’un conseiller maîtrisant bien les gammes concernées sera précieuse voire indispensable.

Le prix… La valeur d’un canapé est conditionnée par la qualité des matériaux employés, la productivité du fabricant, les droits d’auteur revenant au designer et enfin les services associés (SAV, etc….). Un siège dont le revêtement et les garnissages doivent supporter les années a une valeur supérieure à celle d’un canapé prévu pour « tenir » un ou deux ans. Si il est de qualité, confectionné sur une chaine de production moderne en France il peut rivaliser avec un canapé produit en Pologne…