Comment choisir son canapé ?

Jour après jour vous découvrez et redécouvrez votre canapé, il vous accueille quelque soit l’heure, quelque soit votre humeur… Vous allez devoir en choisir un nouveau…

Le choix du confort

Quel usage pour votre futur canapé ?

Si votre canapé est destiné à des moments de détente prolongés (lecture, télé, sieste….) alors votre critère de choix n° 1 devra être le confort.

Le confort : une notion très personnelle.

Il n’y a pas des canapés confortables et des canapés qui ne le seraient pas, il y en a que vous allez préférer à d’autres….

Vous recherchez le confort idéal et vous ne pouvez pas vous rendre dans notre show-room.

Equipé d’un mètre ruban saisissez toutes les occasions pour tester et apprécier le confort des canapés ou fauteuils que vous croisez.
Mettez vous à l’aise (pas de manteau, pas de sac à main) et installez vous comme vous en avez l’habitude (n’essayez pas un canapé en vous asseyant droit  si vous avez l’habitude de vous asseoir avachi !). A ce stade ne soyez pas influencé par le design ou la couleur du canapé testé. Appréciez….

Dès que vous repérez le canapé ou le fauteuil qui vous convient parfaitement alors prenez note:
1) hauteur d’assise,
2) profondeur d’assise,
3) hauteur du dossier (voir schéma joint),
4) votre ressenti concernant  l’assise (plutôt ferme / ferme / moelleux avec fibre ou avec plume)
5) votre ressenti concernant le dossier (ferme / moelleux avec fibre ou avec plume)
Vous avez collecté ces 5 informations, elles expriment vos critères confort, les vôtres !

Remarques

Notez que hauteur d’assise, profondeur d’assise, hauteur du dossier et ressenti dossier sont des critères considérés comme déterminants, l’accueil de l’assise (standard ou moelleux) fait en revanche plutôt référence au confort plaisir, en cela il est facultatif.

Un canapé de qualité dispose, la plupart du temps, d’une assise composée d’un pain de mousse (même lorsqu’il y a un accueil moelleux). La référence en terme de densité est 35 kg/m3, c’est ce qu’il faut pour supporter l’être humain. La mousse doit en effet, sous l’effet de notre poids, se déformer un peu mais sans excès sans quoi l’assise serait considérée comme dure. Une densité plus élevée peut être envisagée pour ceux qui aime les assises très fermes.

Si vous êtes plusieurs à devoir utiliser un même canapé, chacun doit alors se prêter à ce relevé d’information. Notez que, sur la question confort, on ne s’attarde pas sur l’attente des enfants ou des invités. Si, en revanche, vous devez accueillir régulièrement un invité exigeant alors tentez de répondre à leurs attentes par un fauteuil complémentaire adéquate.

Le maintien tête, en mode éveillé, est obtenu lorsque le haut du dos est maintenu, l’appui-tête peut se révéler utile en mode somnolence lorsque l’on désire s’assoupir assis droit (si l’on désire s’assoupir avachi, la tête se retrouve généralement confortablement calée sur le haut du dossier, dans ce cas l’appui-tête est inutile), l’appui-tête peut aussi apporter le maintien haut du dos désiré pour les personnes de grande taille.

L’intégration dans votre salon

Préalable

Avant de réfléchir aux dimensions de votre futur canapé vous devez vous assurer que votre salon est dans une configuration pérenne. Si vous envisagez sous peu faire la révolution alors intégrez la question canapé dans votre désir de changement ! Si tout doit changer, dans la mesure du possible, appréhender ce point avant votre table basse, avant vos rideaux, avant même la couleur de vos murs!

Quel design

Au delà de sa fonction première le canapé est un élément de décoration majeur dans le salon. Plus que ça, il est facteur d’ambiance et à ce titre contribue à créer une atmosphère. Le niveau de personnalisation que nous vous proposons est élevé aussi il devrait être facile de trouver réponse à vos aspirations et de surcroît d’envisager un canapé unique.

Quelle configuration, quelle dimension

La distribution et le dimensionnement des sièges (canapés, fauteuils, poufs) ne doivent pas être décidés au hasard. Les emplacements et dimensions retenus doivent garantir :
– une bonne circulation dans la pièce (notamment sur les lieux de passage fréquents), 
– une sécurité absolue notamment par rapport aux sources de chaleur (poêles, cheminées),
– le confort des usagers selon leurs activités (lecture, télé, sieste, apéro…)
– la convivialité.
– un rendu du meilleur effet compte tenu de votre attente.

Votre décision

Vous pressentez votre canapé mais vous souhaitez être conforté dans votre choix. Adressez nous quelques photos de votre salon ainsi qu’un petit croquis coté faisant état du positionnement des ouvertures, lieux de passage, poêle ou cheminée, TV, meubles… nous serons en mesure de vous assurer que la configuration envisagée sera en phase avec sa destination.

Si à contrario vous êtes embarrassé pour aborder votre projet et souhaitez une prise en main de notre part, appelez nous ou adressez nous un mail, nous saurons vous rassurer et vous aiguiller.

La qualité et la longévité des sièges sont des points à ne pas négliger au moment de décider. Pour les personnes averties la marque peut suffire à rassurer sur la qualité de la production. Si tel n’est pas le cas alors il faut se référer aux caractéristiques techniques. Celles-ci sont censées préciser la nature des matériaux employés pour la conception des canapés et fauteuils. Un canapé de qualité dispose généralement d’une ossature en bois massif (souvent hêtre ou bouleau), ses mousses doivent être en polyuréthane Haute Résilience (mousse à froid), son fabricant doit être à même fournir des pièces détachées notamment des housses ou encore du tissu, il doit aussi nous assurer du respect maximum des normes (NF).

Le prix est étroitement lié à la qualité intrinsèque des produits fournis, il résulte également de la capacité du distributeur à bien se positionner sur le marché….

Décidé ou indécis, il faut désormais vous en remettre au partenaire distributeur qui aura su vous aider efficacement dans votre projet!

Votre question…

Questions et réponses

Le confort

Peut-on transiger sur le confort ?
Qu’est-ce qu’un canapé confortable ?
Comment essayer un canapé ?
Peut-on décrire le confort d’un canapé ?
Quel confort choisir lorsque l’on est sensible du dos ?
Comment faire si les souhaits en terme de confort diffèrent dans une même famille ?
Faut-il des appui-têtes ?
Faut-il des coussins supplémentaires ?
Pourquoi, pour les dossiers il y a-t-il une telle diversité de garnissages (flocon de mousse, fibre, billes de silicone, plumes, pain de mousse….) Comment les différencier?

L’intégration du canapé dans le salon

Quelle est la bonne dimension de canapé pour votre salon ?
Faut-il oser la couleur ?
Peut-on assortir 2 canapés différents ?
Quelle matière et quelle couleur pour les pieds de votre canapé?
Peut-on positionner un canapé devant une baie vitrée ?
Quelles sont les précautions à prendre si il y a présence d’un poêle ou d’une cheminée dans le salon ?
Peut-on positionner un canapé devant un radiateur ?
Mon salon est-il approprié pour recevoir un canapé d’angle ?
Et si mon salon a une configuration atypique ?
Est-il possible d’avoir des échantillons tissus pour faciliter le choix ?

Questions pratiques

Faut-il choisir absolument un canapé déhoussable ?
Y-a-t-il des revêtements moins sensibles que d’autres ?
Y-a-t-il des canapés blancs non salissants ?
Faut-il un traitement anti-tâche ?
Comment nettoyer un canapé ?
Le confort plume est-il envisageable en cas d’allergies ?
Comment favoriser ou diminuer le déplacement du canapé sur le sol ?
Faut-il prendre des précautions pour éviter que les tissus ou cuirs se ternissent ?

Le confort

Peut-on transiger sur le confort ?

Si votre canapé ou fauteuil est destiné à la détente avec station prolongée (lecture, TV, repos…) le confort doit être votre critère de choix n° 1. Si en revanche il trouve sa place dans un salon supplémentaire destiné exclusivement à recevoir alors son importance est moindre.

Qu’est-ce qu’un canapé confortable ?

Il n’y a pas de canapés confortables et de canapés qui ne le seraient pas ! Il y en a que vous allez préférer à d’autres…. Le confort est une notion très subjective qui dépend à la fois de la façon dont on aime s’asseoir et de son ressenti personnel.

Comment essayer un canapé ?

Il faut se mettre à son aise (pas de manteau, pas de sac à main), oublier tout caractère esthétique du siège que l’on décide d’essayer et s’installer comme on en a l’habitude.

Peut-on décrire le confort d’un canapé ?

Oui en relevant la hauteur d’assise, la profondeur d’assise et la hauteur du dossier. En complément il est précieux de préciser votre ressenti concernant l’assise et le dossier (ferme, moelleux, présence de plumes).

Quel confort choisir lorsque l’on est sensible du dos ?

Tous les médecins vous le diront, il faut une assise de hauteur moyenne plutôt haute (sans excès, les talons devant rester collés au sol) et des garnissages (assise et dossier) fermes. Il faut se tenir assis droit et le cas échéant, notamment pour améliorer le confort en mode somnolence, adopter un appui-tête additionnel.

Comment faire si les souhaits en terme de confort diffèrent dans une même famille ?

Et bien il faut parfois faire des compromis ! Il faut privilégier les critères de confort premiers (hauteur et profondeur d’assise et hauteur de dossier) aux critères de “confort plaisir” (nature du garnissage), toujours privilégier la fermeté et s’assurer que chacun lorsqu’il désire s’asseoir (et non se vautrer) a les talons collés au sol…. Bien sûr priorité doit être donnée aux adultes (les enfants s’adaptent). En cas de divergence importante il est préférable d’imaginer son salon avec plusieurs sièges de conforts différents.

Faut-il des appui-têtes ?

Le maintien tête, en mode éveillé, est obtenu lorsque le haut du dos est maintenu, l’appui-tête peut se révéler utile en mode somnolence lorsque l’on désire s’assoupir assis droit (si l’on désire s’assoupir avachi, la tête se retrouve généralement confortablement calée sur le haut du dossier, dans ce cas l’appui-tête est inutile), l’appui-tête peut aussi apporter le maintien haut du dos désiré pour les personnes de grande taille.

Faut-il des coussins supplémentaires ?

Pour le confort ceux-ci peuvent être indispensables et leurs qualités (dimension, garnissage…) ne doivent pas être négligées. Il s’agit notamment, pour ceux qui aiment s’asseoir avachi, de compenser le creux (manque d’appui) qui se crée dans le bas du dos. Généralement ces coussins appelés aussi “cale-reins” ont une hauteur qui ne dépasse pas 30 cm (largeur 50 cm ou plus). Le garnissage le plus approprié est sans aucun doute la plume en raison de sa capacité de compression, son effet mémoire de forme et sa résilience. Un coussin additionnel peut aussi, positionner derrière le coussin de dos, permettre de réduire la profondeur d’assise…

Pourquoi, pour les dossiers il y a-t-il une telle diversité de garnissages (flocons de mousse, fibre, billes de silicone, plumes, pain de mousse….) Comment les différencier ?

Le choix des garnissages par les constructeurs se fait en fonction de l’objectif économique ou qualitatif poursuivi. Parfois il est proposé un mix de 2 matériaux.

Les flocons de mousse (issus des chutes de mousse utilisées pour les assises) ont un prix de revient quasi nul, ils offrent un confort déplorable. Sans aucun doute préférez la fibre qui offre un moelleux sans pareil et “regonfle” aussi vite que vous vous relevez. Les garnissages en billes de silicone et/ou plumes offrent un confort laissant l’impression de “s’installer” dans un moule parfaitement adapté à sa morphologie, c’est l’effet mémoire de forme. Les coussins de dos constitués de pains de mousse sont en revanche fermes et 100% résilients.

Souvent la plume est associée aux autres matériaux afin que les coussins soient mieux maintenus (les coussins disposants d’un garnissage 100% plumes ont tendance à “s’écraser”.

Le choix se fait généralement en fonction de critères confort, parfois selon des critères esthétiques ou encore des scores de longévité…

L’intégration du canapé dans votre salon

Quelle est la bonne dimension de canapé pour votre salon ?

La dimension d’un canapé ne doit pas se décider en fonction du nombre de personnes à asseoir mais plutôt en fonction de la place disponible dans le salon.

Le canapé qui est souvent l’objet de décoration premier du séjour doit être de dimension proportionnée à ce dernier tout en étant bien positionné pour mener à bien les activités envisagées (télé, lecture, vue sur cheminée, sur l’extérieur….). En aucun cas la longueur du canapé doit être décidée en fonction du nombre de personnes à asseoir. Si sa capacité à recevoir est insuffisante, notamment pour recevoir, alors il faut envisager des sièges complémentaires (fauteuils ou poufs) et en derniers recours, pour les grandes occasions, les chaises de la salle à manger! Attention des sièges disproportionnés, car trop grands, auront un effet disgracieux et compromettront le côté fonctionnel du salon.

Faut-il oser la couleur ?

Il faut oser la couleur dans le salon, elle est source de gaité… Vous pouvez choisir de l’exprimer sur les murs, avec les sièges (canapé et/ou fauteuil) ou avec les deux. Sauf si vous disposez des aptitudes du décorateur nous vous engageons vivement à vous faire aider pour valider ou ajuster vos hypothèses.

Peut-on assortir 2 canapés différents ?

Oui, ce qui ne signifie pas que tous les assemblages soient possibles. Comme pour la question des couleurs, faites vous aider!

Quelle matière et quelle couleur pour les pieds de votre canapé?

Les pieds doivent bien sûr être en harmonie avec le design du canapé et le revêtement choisi. Plus important encore matière et couleur seront arrêtées de telle sorte que l’accord avec l’existant soit le meilleur possible (rappel de matière ou couleur déjà présente dans l’espace).

Peut-on positionner un canapé devant une baie vitrée ?

Oui à condition que celui-ci ne soit pas “collé” à la baie vitrée. Que ce soit pour des raisons esthétiques ou pratiques il est important de préserver un accès facile au système d’ouverture et de conserver une distance raisonnable de passage entre le canapé et la baie vitrée (60 cm pour un pan ouvrant situé derrière le canapé, 40 cm pour un pan fixe). Il est important, selon la nature du revêtement choisi et selon l’exposition aux UV, de prendre les précautions d’usage.

Quelles sont les précautions à prendre si il y a présence d’un poêle ou d’une cheminée dans le salon ?

Il faut à la fois veiller à la sécurité des personnes et des biens (éviter l’incendie ou les brûlures) et s’assurer que le positionnement des sièges par rapport à la source de chaleur (poêle ou cheminée) assurera un bon confort aux usagers. C’est de la zone de rayonnement d’un poêle ou d’un insert dont il faut tenir compte essentiellement. Il faut maintenir une certaine distance devant la zone de rayonnement (1,5 mètre pour l’incendie et 2,5 mètres pour le confort).

Peut-on positionner un canapé devant un radiateur ?

Soit on le fait disparaître soit on le laisse en évidence, il ne faut pas tenter de cacher un radiateur si l’on ne peut y parvenir. Considérez donc qu’il fait partie du décor! Afin de préserver son efficacité conservez une distance raisonnable (20 cm pour l’effet convection). Si votre canapé ou fauteuil devait faire écran par rapport à votre position favorite vous perdrez l’effet rayonnant de votre radiateur (ça peut changer le confort des soirées d’hiver!)

Mon salon est-il approprié pour recevoir un canapé d’angle ?

Sont bien sûr favorisés pour y parvenir ceux qui ont des grands salons. L’angle doit être proportionné aux dimensions de l’espace disponible, il doit préserver l’aspect fonctionnel du salon, ne pas entraîner trop d’iniquité parmi les usagers (permettre à chacun la jouissance de la télé, de la cheminée, des ouvertures….) et enfin garantir la convivialité attendue lorsque l’on reçoit. Un projet sur deux initié avec un canapé d’angle ne se réalise pas avec un canapé d’angle…. Certains canapés disposent d’accoudoirs de même profil que les dossiers (hauteur et inclinaison), il est par conséquent possible, en s’adossant sur l’accoudoir, de s’allonger comme sur un retour d’angle…

Et si mon salon a une configuration atypique ?

Avec un programme de canapés personnalisables il y a toujours des solutions atypiques pour les salons atypiques!

Est-il possible d’avoir des échantillons tissus pour faciliter le choix ?

Oui bien sûr avant de décider pour s’assurer de l’accord parfait avec l’existant ou après avoir passé commande pour accessoiriser..

Questions pratiques

Faut-il choisir absolument un canapé déhoussable ?

Sur la grande majorité des canapés, assises et dossiers sont toujours déhoussables et c’est rassurant. Parfois certains modèles sont nés totalement déhoussables pour des raisons esthétiques ou économiques ou peuvent parfois l’être en option pour ceux conçus en finition tapissée (le contraire de déhoussable).

Si vous choisissez un tissu blanc vierge, plutôt absorbant tel que du coton ou du lin, que vous avez des enfants en bas âge, un chat et un chien alors nous vous recommandons vivement de considérer le caractère déhoussable (y compris structure) comme une priorité. Si tel n’est pas le cas essayez, dans la mesure du possible, de vous affranchir de cette question qui peut vous faire passer à côté du canapé idéal. Un canapé dont la structure est déhoussable ne peut avoir au fil du temps son revêtement parfaitement ajusté et le rendu esthétique attendu risque de ne pas être au rendez-vous. Rappelons que généralement assises et dossiers sont déhoussables, par ailleurs un tissu de structure en finition tapissée (non déhoussable) n’en est pas pour autant impossible à nettoyer. Vous l’aurez compris “déhoussable” n’est pas forcément un plus.

Y-a-t-il des revêtements moins sensibles que d’autres ?

Oui, un revêtement déperlant (fibres synthétiques ou cuir avec apprêt) se salit moins vite qu’un tissu absorbant (fibres naturelles ou cuir sans apprêt). Un tissu dont le tissage est serré sans boucle apparente sera moins sensible aux griffes de chat…. Il ne faut pas non plus se formaliser à l’excès sur cette question au risque de passer à côté du revêtement idéal, les tissus et cuirs sont de qualité “ameublement” et peuvent tous être nettoyés.

Y-a-t-il des canapés blancs non salissants ?

Oui dès lors que le revêtement est de nature déperlante (plutôt synthétique) et lorsque le tissu n’est pas 100% blanc car blanc cassé ou parce que, vu de près, il est constitué de fibres de nuances différentes. Il est par conséquent possible d’avoir un canapé blanc. Paradoxalement un canapé noir ou marron foncé en fibres naturelles sera beaucoup plus salissant !

Faut-il un traitement anti-tâche ?

Ces traitements portent très mal leur nom car ils n’ont jamais empêché les tâches. Il s’agit en effet d’appliquer sur un revêtement, un produit qui aura tendance à imperméabiliser sa surface le rendant ainsi plus déperlant. Sont utilisation est discutable sur un tissu qui serait déjà par nature déperlant, il est inutile voire déconseillé sur les velours ou apparentés. Le traitement en usine est généralement onéreux notamment car c’est l’ensemble des surfaces qui est traité. Plus économique sera l’application par vos soins du même produit actif sur les accoudoirs et les assises (aérosol disponible dans les bonnes drogueries pour environ 20 €, la marque Texguard est recommandable).

Comment nettoyer un canapé ?

Vous pouvez le confier à un professionnel, vous débrouiller par vous même ou encore vous partager le travail. Il est important, en premier lieu, de respecter les recommandations du fabricant. Les housses d’assises et de dossiers représentent un volume raisonnable rendant possible le nettoyage en machine à laver, dans une bassine ou encore une baignoire. Les housses de structure sont quant à elles beaucoup plus difficiles à appréhender. Pour ces dernières, lorsqu’elles sont déhoussables, nous vous engageons à solliciter le pressing de votre quartier…. Si la structure de votre canapé n’est pas déhoussable alors vous pouvez solliciter une société spécialisée qui interviendra à votre domicile pour en faire son affaire. Si vous préférez vous débrouiller seul, c’est aussi possible, avec quelques précautions et à la condition d’accepter un peu la patauge…. N’envisagez cette opération que si les conditions de séchage sont optimum, c’est en effet cette étape qui est la plus déterminante pour la réussite des opérations. Choisissez la saison d’été, par grand beau avec un bon vent du sud. Lorsque le jour opportun se présente, armé d’un seau d’eau tiède légèrement savonneuse (savon de Marseille ou lessive laine) et d’une brosse à habit, traitez l’ensemble de la surface de votre canapé en frottant délicatement le revêtement avec la brosse que vous aurez préalablement “chargé” d’eau. Traitez toujours l’ensemble des surfaces de façon homogène sans accentuation sur un endroit ou l’autre. Les tissus qui sont donnés pour être nettoyés à sec exclusivement ne fondent généralement pas au contact de l’eau, cette disposition est généralement préconisée par principe de précaution pour les housses de structure des canapés déhoussables pour lesquelles un rétrécissement, si infime soit-il, pourrait compromettre le “réhoussage”.

Le confort plume est-il envisageable en cas d’allergies ?

Pour les allergies légères ou moyennes, il n’y a pas d’inconvénient. En cas d’allergie sévère il sera préférable d’éviter.

Comment favoriser ou diminuer le déplacement du canapé sur le sol ?

Le choix de la solution et les effets produits sont fonction du revêtement de sol dont vous disposez. Le plus souvent les patins en caoutchouc ont tendance à immobiliser le siège, à l’inverse les patins en feutrine favoriseront le déplacement.

Faut-il prendre des précautions pour éviter que les tissus ou cuirs se ternissent ?

Le principal ennemi des tissus ou cuirs sont les UV qui, lorsqu’ils sont en quantité importante, ont principalement tendance à “faire passer” les couleurs principalement pour les revêtements en matière naturelle (coton, lin, cuir..). Les UV diffusés durant la période avril à octobre sont de loin les plus agressifs et les plus destructeurs, sont sournois aussi ceux relayés toute l’année par la lune….

A l’inverse des tissus, les cuirs peuvent se ternir et être sensibles au dessèchement. Il est préconisé pour la vachette de passer régulièrement une éponge imbibée d’eau, non seulement vous réhydratez la peau qui en a besoin, vous la nettoyer et vous ravivez la couleur. La basane (peau de mouton) ne se suffira pas d’eau, il faudra envisager un lait spécial ou lait de bébé toilette qui aura les même effets.

Votre question n’a pas trouvé réponse alors interrogez nous…